CHATEAU D'ANSOUIS
Ansouis (Vaucluse)



D'abord propriété de la puissante famille de Forcalquier, Ansouis fut, depuis le XIIème siècle, la possession de la maison de Sabran jusqu'à sa vente en 2008 à un couple d'Aixois.

porte à bossages
Il s'agit à l'origine d'une forteresse dotée d'un donjon central, d'un corps de logis, d'un système de fortifications et de tours encore visible aujourd'hui. Après une longue période de troubles, la forteresse est transformée aux XVIIème et XVIIIème siècles en demeure luxueuse avec l'ajout de plusieurs bâtiments.

La porte monumentale ornée de claveaux à bossages, ouvrant sur un escalier droit couvert d'une voûte à caissons, date du milieu du XVIIème siècle. Jardins, terrasses, bassins agrémentent l'ensemble.

Le château, son parc, avec les restes des remparts et la tour carrée ont fait l'objet d'un classement par arrêté du 10 mai 1948.


HISTORIQUE

Ansouis était un fief qui dépendait du comté de Forcalquier, et passa aux Sabran en 1178 par l'union de Raimon Ier avec Garsende, comtesse souveraine de Forcalquier.

Les Sabran conservèrent avec le titre de baronnie, la seigneurie d'Ansouis du XIIIe siècle jusqu'au début du XVIIe siècle, date à laquelle elle vint à Sextius d'Escallis.

En 1836, la marquise de Saqui de Sannes vendit Ansouis à Elzéar-Louis-Zozime, duc de Sabran, pair de France ; ses descendants le conservèrent jusqu'en 2008.



En juillet 1828 l'union du comte de Sabran avec Victorine de Pontevès étant demeurée sans enfants, le roi avait autorisé la substitution de ses "noms, armes et pairie ducale" à un neveu de son épouse, Marc-Édouard de Pontevès-Bargème, puis en cas de défaillance « de mâle en mâle et par ordre de primogéniture » à son frère jumeau puîné Léonide, qu'il adopta l'un et l'autre en août 1832, d'où le nom actuel de cette famille.


enceinte et jardins à la françaiseEn 1936, le château inhabité et plus ou moins abandonné fut réoccupé par le duc Fouques (1908-1973) et son épouse née Roselyne Manca-Amat de Vallambrosa (1910-1988), amateurs d'art et d'antiquités, qui pendant 40 ans restaurèrent bâtiments et jardins.

Le 29 octobre 2007, le domaine ancestral, propriété indivise depuis 1973, a quitté le patrimoine des Sabran-Pontevès par une vente judiciaire ordonnée par le Tribunal de Grande Instance de Paris, à la requête de la seule cohéritière, la duchesse Jacques d'Orléans, née Gersende de Sabran-Pontevès, en litige avec ses trois frères et qui, souhaitant sortir de 25 ans d'indivision, a provoqué le partage et la vente des biens constituant le patrimoine familial. À propos de cette vente, Elzéar de Sabran-Pontevès, fils de Géraud, maire de la commune, a dit : « Le propriétaire vient d'acheter une simple carcasse (sic), mais il n'aura jamais l'âme de notre famille. Le château s'est vendu hier à 4,7 millions d'euros, ce qui est le prix d'une propriété dans le Lubéron. Judas n'aura pas l'argent escompté de cette vente » .


entrée
Pierre Cardin ayant surenchéri, une seconde vente eut lieu le 17 janvier 2008 au profit de Gérard et Frédérique Rousset-Rouvière, qui l'acquirent "à la troisième bougie" pour 5,6 millions d'euros.

Depuis lors, ce couple d'aixois passionnés par le patrimoine a entrepris, avec les conseil de spécialistes, de restaurer la toiture, les façades de la cour des Gardes, les gypseries XVIIIème des pièces de réception - considérées parmi les plus belles de Provence - et de remeubler avec des éléments de grande qualité une demeure, qui, comme épurée par ses derniers seigneurs d'une "sédimentation mobilière" résultant de près de deux siècles d'appports successifs, a gagné ainsi en légèreté.


Source : Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ansouis)





OUVERTURE AU PUBLIC

Ce Monument Historique est ouvert au public du 1er avril à la Toussaint.

Tous les jours, sauf le mardi, visites guidées à 14 h 30, 15 h 30 et 16 h 30.
Ouvert pendant les vacances scolaires sur demande. Toute l'année pour les groupes.





CONTACT

Place du Château
84240 Ansouis

04 90 77 23 36
06 84 62 64 34


site internet
Email

  lion des Sabran


 


Plan de situation :