CHATEAU DE BOUSSAY
BOUSSAY (Indre et Loire)



Le château de Boussay, situé à la limite de l'Indre et Loire et de la Vienne, est inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques de même que ses communs et ses jardins du 18ème siècle. Il est à noter, ce qui est assez remarquable, qu'il est resté dans la même famille depuis le 11ème siècle.

façade Sud, tours du 15ème, aile du 17èmeHISTORIQUE


Il fut fondé en 1024 par les barons de PREUILLY, premiers barons de Touraine (quelques vestiges du château des barons de PREUILLY subsistent encore sur les hauteurs qui dominent la petite ville de ce nom. Ce château de PREUILLY, énorme et que l'on disait inexpugnable, fut malgré tout pris par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans et détruit. Il n'en restait que des ruines et un château neuf fut construit sur son emplacement à la fin du 19ème siècle).

Un peu plus tard, Isabelle de PREUILLY apporta en dot le château de Boussay au chevalier PEAN, fils de Barthémély PEAN, l'un des chevaliers bannerets créés en 1213 par Philippe-Auguste pour la Touraine.


En 1338, Jeanne PEAN épousa Nicolas III de MENOU ; cette famille, dont l'origine remonte elle aussi au 11ème siècle et dont les membres au cours des siècles suivants occupèrent des charges importantes (ambassadeurs, conseillers, chambellans auprès des rois Saint Louis, Charles VI, Louis XI, Charles VIII et jusque sous le règne de Louis XIV), restera à Boussay jusqu'au milieu du 19ème siècle. Le dernier MENOU n'ayant eu que des filles, son aînée par mariage fera passer la propriété dans la famille des propriétaires actuels qui descendent donc, par les femmes, des premiers fondateurs de Boussay.




ARCHITECTURE


vue de la tour Nord-Est détruite, des douves et des communs

Tout était conçu pour pouvoir vivre en circuit fermé : forge, chais, écuries pour les chevaux, remises pour les voitures, bûcher... Il ne reste évidemment que peu de choses de l'époque reculée du haut Moyen Age.

Les douves, ouvrage de défense militaire, furent sans doute creusées dès cette époque. Les fondations en belle pierre dure qui ont parfaitement résisté à une immersion de neuf siècles sont aussi fort anciennes et l'on peut admirer qu'à une époque si lointaine on ait pu mener à bien des travaux de terrassement et de maçonnerie dans l'eau, travaux qu'il est encore difficile d'exécuter de nos jours avec les puissants moyens dont disposent les entreprises.


façade Est 17ème

Le château était formé d'un quadrilatère de bâtiments ou de murs d'enceinte plongeant directement dans les douves et renfermant à l'intérieur une cour fermée. L'aile située à l'Est et qui forme actuellement la masse la plus importante du château n'était, au Moyen Age, haute que d'un seul étage ; sa largeur était aussi moins grande qu'à l'époque actuelle. Cette aile était terminée à l'angle par une forte tour carrée assez semblable à celle qui subsiste encore sur la façade Ouest. Les trois autres angles du quadrilatère étaient défendus par des tours rondes dont les fondations restent très visibles.



douves côté façade Est et communs

Au cours des 17ème et 18ème siècles principalement, les MENOU mirent leur demeure au goût du jour, transformant le manoir féodal en un château plus commode et plus agréable à habiter. Aux 17ème et 18ème siècles, la grande aile située à l'Est fut reconstruite sur l'aile basse qui l'avait précédée. Les murs d'enceinte situés principalement sur les façades Nord et Sud furent abattus pour ouvrir la cour sur le parc.

Au 18ème siècle, a été dessiné et planté le parc à la française qui entoure le château et, en particulier, la grande cour entourée de tilleuls en forme de fer à cheval dont les proportions harmonieuses cadrent bien avec celles du château.



douves côté Sud, communs et pavillon d'extrémité de l'aile Est 17ème
Les bornes délimitant l'allée principale d'accès au château relèvent de l'anecdote suivante : au 18ème siècle, un sieur MENOU épousa une demoiselle de VERNEUIL. Celle-ci était désolée de quitter la propriété familiale et de de pas retrouver de bornes à Boussay comme à Verneuil. A leur retour de voyage de noces, on lui avait fait installer des bornes devant le château de Boussay.


aile Est 17ème







Ce n'est qu'au début du 19ème siècle que l'aile située à l'Ouest et qui menaçait ruine fut abattue. Plus tard, la tourelle qui forme l'angle Sud-Ouest fut victime d'un incendie. Elle contenait les archives et c'est ce qui explique que le château, témoin de tant de siècles, soit assez pauvre en documents anciens.





une partie des communs et pigeonnier



RESTAURATION

Le château de Boussay a toujours été habité et a donc fait l'objet d'un entretien régulier.

Le plan du château permet de se rendre compte de l'évolution des éléments d'architecture au cours des siècles.







OUVERTURE AU PUBLIC

Visite des extérieurs du 1er janvier au 31 décembre de chaque année.





CONTACT

Château de Boussay, 37290 Boussay

Les informations contenues dans ce reportage ont été recueillies auprès des propriétaires.
 
entrée du parc du château, allée centrale bordée de bornes


Plan de situation :