CHATEAU DE GRAVILLE
VERNOU LA CELLE SUR SEINE (Seine et Marne)



Le château de Graville est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, de même que deux de ses cheminées intérieures. Construit dans un parc de 20 hectares environ, on le découvre au bout d'une allée longue de 1,7 kms.

HISTORIQUE

En 1235, ADAM, Vicomte de Melun, fait construire le château dont le nom était alors le château de Tournenfuye, château qui avait fait l'objet d'un recensement au moment de la Guerre de 100 ans afin de déterminer s'il fallait le renforcer pour faire une couronne autour de Paris et protéger la ville, sans être pour autant retenu.

blason de la famille Malet de Graville
blason de la famille d'Orvilliers
blason de la famille d'Entragues
blason de la famille Savary de Lancosme
blason de la famille d'Orglandes


De 1363 à 1409, le seigneur de Tournenfuye est Jean de MONTAGU, secrétaire de Charles V, qui "le chérit beaucoup", puis de Charles VI qui le nomme surintendant des Finances. La fortune de Jean et l'influence qu'il a sur le Roi ne plaisent pas à tout le monde et tout particulièrement au duc de Bourgogne qui obtiendra qu'on "châtie" Jean de MONTAGU. Il fut pendu à Monfaucon le 17 octobre 1409. Ses biens furent confisqués.


le château vu des communs
En 1435, le château revient à Elisabeth de MONTAGU, fille de Jean de Montagu, dont la mémoire a été réhabilitée. A la mort d'Elisabeth, sa soeur Jacqueline hérite du château. Elle épouse Jean V MALET de GRAVILLE. Les MALET débaptisent le château de Tournenfuye pour lui donner le nom du château qu'ils possédaient à Graville Sainte Honorine près du Havre et qui était tombé en mer, du fait d'un éboulement de la falaise.

Leur fille, Anne MALET de GRAVILLE, aussi ravissante qu'intelligente, sera enlevée et épousée par son cousin, Pierre de BALSAC d'ENTRAGUES, fou amoureux d'elle et qui craignait qu'elle n'ait trop de prétendants. Elle sera également l'amie d'honneur de Claude, la première femme de François 1er. Cette famille d'ENTRAGUES jouera un rôle très important à la fin du 16ème siècle, au moment des guerres de religions.

En 1500, Louis MALET de GRAVILLE (1441-1519), futur Amiral de France, occupe le château. Il épouse Marie de BALSAC.


Cette époque fut une période de faste car l'Amiral de GRAVILLE était un homme colossalement riche qui avait prêté un énormément d'argent au Roi ; ce dernier lui avait même dit que s'il ne lui rendait pas l'argent prêté il lui donnerait plusieurs villes de France dont Orléans (donner une ville signifiait donner les revenus d'une ville).


façade Ouest1599-1604 : Catherine Henriette d'ENTRAGUES, fille de François de BALSAC, habite le château. Son père favorisera ses amours avec Henri IV et ira même jusqu'à vendre sa fille au Roi pour la somme de 100.000 écus, en échange d'une promesse de mariage signée au cas où elle aurait un enfant mâle. Catherine donnera deux enfants au Roi (Henri de Verneuil et Gabrielle Angélique de Bourbon, tous deux légitimés) mais ne sera jamais Reine de France. François de BALSAC complotera alors, dans le but de faire assassiner Henri IV ainsi que le Dauphin et sera exilé par Henri IV dans ses terres de Malherbes. C'est un jeune frère de François de BALSAC qui héritera de Graville. C'est lui qui vers la fin du 16ème siècle fera d'énormes travaux sur l'emplacement actuel. Le château appartint ensuite à un oncle d'Henriette qui n'eut pas d'enfant et le château fut vendu.

En 1680, le château devient la propriété du Marquis de FRESNOY. Son fils aura deux épouses dont les tombes se trouvent encore dans l'église de la Celle. Sa deuxième épouse, Marie-Marguerite LEMOINE, hébergera cinquante personnes dans le château durant le terrible hiver de 1784. A la mort du Marquis de FRESNOY, sa veuve épousera le Marquis de FONTANILLE qui, à la Révolution, refusera d'émigrer ; en reconnaissance de son civisme, le château sera totalement épargné.


façade Est

En 1805, le château est vendu par adjudication au Marquis d'ORVILLIERS, Pair de France. A la mort du Marquis, sa veuve épouse le Comte d'ANDLAU dont elle aura une fille, la future Comtesse SAVARY de LANCOSME (1811-1888).

En 1863, la Comtesse SAVARY de LANCOSME fait restaurer le château. Sa fille épousera le Comte d'ORGLANDES qui deviendra le propriétaire en 1888 et vendra à son tour Graville à Monsieur Georges ROULIOT en 1903.

L'actuelle propriétaire est sa petite fille, épouse de Patrick des DIGUERES.







LE CHATEAU

Lorsqu'il fut construit en 1235, le château de Tournenfuye était une forteresse composée de huit tours et entourée de fossés. Les fondations et une partie de ces fossés sont encore visibles de nos jours.

C'est à la fin du 16ème siècle que l'on voit apparaître une demeure "briques et pierres".

les communs
En 1806, le Marquis d'ORVILLIERS ajoutera les deux ailes façade Est pour abriter ses bergeries de mérinos.

C'est la Comtesse SAVARY de LANCOSME qui modifiera profondément Graville en le surélevant d'un étage façade Ouest, en supprimant en partie les deux ailes et en reconstruisant les communs un peu à l'écart du corps de logis. Les fossés seront comblés côté façade Est de façon à aménager le parc. De là son aspect étonnant car ses deux façades sont totalement différentes. Les oeils de boeuf qui ornent la façade Est "briques et pierres" ne se retrouvent pas sur la façade Ouest dont la construction est également très différente.

Elle fera également construire la ferme, aujourd'hui devenue ferme équestre.





LE PARC


Quand la Comtesse SAVARY de LANCOSME restaura le château, elle remblaya les douves côté façade Est afin de créer un parc à l'anglaise qui sera dessiné par BUHLER. La Comtesse fut également une grande sylvicultrice et fit planter de nombreux sapins que l'on peut encore admirer de nos jours.


douves et fontaine Henri IV   détail du buste d'Henri IV dans la fontaine





RESTAURATION


Le château de Graville a bénéficié d'une entretien régulier depuis son acquisition par Monsieur Georges ROULIOT. Cependant, quand Madame Alice des DIGUERES en a hérité, elle a dû refaire entièrement l'électricité. Les descentes d'eau pluviales ont été refaites il y a 22 ans sur les conseils de Mr Rochette, architecte en chef des Monuments Historiques à l'époque. Certaines cheminées extérieures ont été refaites à l'identique.

La toiture de deux tourelles de la façade Ouest est à restaurer entièrement, de même que le crépi dans son intégralité.





OUVERTURE AU PUBLIC

Les salons de Graville reçoivent vos manifestations et séminaires d'entreprises.



Grand salon vert et, à droite, cheminée du salon de pause portant le buste d'Henri IV.
 





CONTACT

photo ancienne de la façade Est avec l'aile Sud Est   Jérôme et Diane des DIGUÈRES
Château de Graville
77670 VERNOU LA CELLE SUR SEINE
Téléphone : 01.64.23.08.97 - 06 85 82 11 14 - 06 21 77 16 64
Fax : 01.64.23.08.97

site internet

Les informations contenues dans ce reportage ont été recueillies auprès des propriétaires.



Plan de situation :