CHATEAU DES RAYNAUDS
TEILHEDE (Puy-de-Dôme)



Monsieur et madame SIMON, propriétaires actuels, ont acquis le château des Raynauds en juin 2000.


ARCHITECTURE ET HISTORIQUE

Cette demeure, d'origine templière (des archives montrent que c'était en fait une dépendance de la commanderie d'Yssac la Tourette), puis hospitalière, comprenait 240 hectares de terrain ; on pense même qu'elle serait construite sur un lieu très ancien (an 400 environ) dédié au culte de Saint Amable, patron de Riom, qui éloignait les esprits un peu démoniaques. Assez austère, elle n'était constituée que du corps de logis en façade sans les tours.

A l'époque révolutionnaire (1792) le château fit l'objet des fameuses visites domiciliaires (ancêtres des perquisitions) afin de rechercher d'éventuels réfractaires. Les Etats Généraux de l'Auvergne s'étant rapidement rattachés à la Convention, de nombreux châteaux de la province dont celui-ci furent sauvés de la destruction. Il fut transformé en relais de chasse au 19ème siècle. Le domaine qui s'étendait jusqu'à la fin du 19ème siècle sur plus de 200 hectares a appartenu dès le début à une famille de bourgeois, tanneurs de la ville de Riom (famille VALEIX) dont on peut reconnaître le blason sur la cheminée en pierre de Volvic du grand salon au rez-de-chaussée. On retrouve d'ailleurs l'emblème d'une autre famille de tanneurs dans l'histoire du vieux Riom ressemblant à celui qui se trouve dans le château. Du mariage avec la noblesse, le nom de la famille devint VALEIX d'AUTEROCHE, cette dernière intégrant rapidement la magistrature du Roi.



Le château possède trois tours (deux en façades, une à l'arrière). La tour de gauche en façade aurait été une petite chapelle. On y trouve des pierres sculptées et un vitrail rapporté au 19ème, provenant probablement de l'ancien prieuré ruiné de Teilhède (ce prieuré était roman et la forme du vitrail laisse à penser qu'il est également d'origine romane). Toutes les tours datent du 19ème, cet enjolivement ayant été réalisé par les différents propriétaires à partir du 19ème siècle.

Les pierres qui sont au-dessus des portes et des fenêtres des tours seraient des pierres rapportées prises soit à l'ancienne église ou à l'ancien prieuré de Teilhède.

Aux 19ème et 20ème siècles, la demeure continua d'être habitée par des juristes et par des écrivains à la diffusion très confidentielle. Henri Pourrat a toutefois séjourné en ces lieux.



Une colonne située dans le couloir a été rajoutée au 19ème à l'époque où les parties arrières (salle à manger, cuisine...) ont été aménagées. Elle se trouve exactement à la jonction des parties anciennes et plus récentes. On trouve également des pierres rapportées à cette période figurant des feuilles d'acanthe.

Un escalier à vis faisant partie du cube templier d'origine permet l'accès à l'étage.






TRAVAUX DE RESTAURATION


A leur arrivée dans les lieux, monsieur et madame SIMON ont refait les menuiseries et les peintures. La toiture était en bon état. Les précédents propriétaires qui avaient acheté le château il y a environ 40 ans, avaient refait entièrement les toitures et l'intérieur, ce qui a permis à monsieur et madame SIMON d'acheter les Raynauds en très bon état. Un ravalement est cependant à prévoir pour toute la façade et les tours.


OUVERTURE AU PUBLIC

Madame SIMON a trouvé que ce château, pour lequel son mari et elle ont eu un coup de coeur, se prêtait tout à fait à la création de chambres d'hôtes. Ils y habitent et on créé 4 chambres à l'atmosphère un peu particulière puisque situées dans ce lieu. Table d'hôtes. Possibilité de tournages de films.


Dans le cadre de l'association "Les amis du Château des Raynauds", le château des Raynauds organise les samedi 17 (14 h à 18 h) et dimanche 18 mai (10 h 30 à 18 h), sa 3ème exposition "Nature et Jardins", lieu de rencontre avec peintres, vanniers, potiers, sculpteurs, viticulteurs, fleurs et miel.





CONTACT


Madame SIMON, Château des Raynauds 63460 Teilhède
Tél : 04 73 64 30 12
E-mail : info@chateau-raynauds.com

site internet
 


Les informations contenues dans ce reportage ont été recueillies auprès des propriétaires.



Plan de situation :