CHATEAU DE PANLOY
PORT D'ENVAUX (Charente-Maritime)



Reconstruit en 1770 sur les bases d'un ancien château de style Renaissance dont il ne reste que le pavillon de droite, celui de gauche ayant été copié sur lui, Panloy, monument historique inscrit, offre un exemple d'architecture Louis XV. La famille actuelle a le privilège d'être propriétaire de Panloy depuis son origine.

HISTORIQUE

détail Renaissance du pavillon de droiteLe château appartenait à la famille Michel de SAINT-DIZANT dont la fille Anne-Marie épouse en 1785 Henri, le Marquis de GRAILLY. Depuis cette époque, la demeure appartient toujours à la famille de GRAILLY. Le petit-fils d'Henri et d'Anne-Marie, Gaston, fait un riche mariage en épousant en 1851 Marie-Julie PIET de BEAUREPAIRE.

détail Renaissance du pavillon de droiteEn 1870, ils construisent les écuries actuelles et décident de transformer et de moderniser Panloy. Ils rajoutent une galerie derrière la maison. Pour cela, ils suppriment les toits à la Mansart, mettent des pots à feu sur les toits actuels et des potiches sur les fenêtres. Jolie mode de l'époque, ils rajoutent leurs armoiries sur le fronton de la maison. Ils suppriment toutes les cheminées Louis XV pour les remplacer par des cheminées d'époque en marbre noir. Enfin, ils remplacent les tomettes de la galerie par du ciment qui était le matériau à la mode de l'époque.

L'arbre généalogique de la famille de GRAILLY commence en 1120. D'origine suisse, la famille, au service de la couronne d'Angleterre, s'est forgé un grand destin en Aquitaine jusqu'en 1453, fin de la guerre de Cent Ans. En 1381, Archambaud de GRAILLY épouse Isabelle de Foix, cousine germaine et héritière de Gaston FOEBUS, Comte de Foix, mort sans héritier. Isabelle désire garder son nom de FOIX. Les descendants deviennent alors les GRAILLY-FOIX, puis les FOIX, créant une prestigieuse lignée qui donna le jour à Anne de BRETAGNE d'une part en à Henri IV, d'autre part. La famille actuelle descend de Roger, frère d'Archambaud, branche cadette qui a gardé le nom. Le Marquis actuel est le 28ème du nom.




INTERIEURS

Entrée

fronton aux armes de Panloy et pot à feu
Une photo, située dans l'entrée, présente Panloy tel qu'il était avant 1770, avec ses toits à la Mansart.

On y trouve également une chaise à porteur Louis XV avec ses "bâtons de chaise" qui n'a jamais été restaurée, ainsi que deux trompes de calèche et une table à gibier d'époque Louis XIV en bois doré avec son marbre noir.

Galerie de chasse

On peut y voir, posé sur une table à gibier Empire et surmonté d'une glace Louis XV, un vase en cuivre qui est un rafraîchissoir du XVIIIème siècle, dans lequel on mettait de la glace pour garder au frais les bouteilles d'eau et de vin.

S'y trouve aussi "la" baignoire de Panloy, Louix XV en zinc, avec ses pieds, ses boiseries Lous XV et ses roulettes en bois qui permettaient de la déplacer de chambre en chambre. L'eau était chauffée par un chauffe bain que l'on mettait dans l'eau lorsqu'il était bien chaud (pour le faire chauffer, on y mettait de la braise ardente dont on accélérait la combustion par le courant d'air créé par des bouchons se trouvant de chaque côté).

La galerie de chasse contient 80 trophées des différents animaux chassés dans les forêts environnantes de Poitiers, par le Rallye Saint Hilaire. Cet équipage a été créé en 1863 par Gaston de GRAILLY, le fameux Marquis qui a transformé Panloy et bétonné la galerie. Cet équipage sera démonté en 1914 à la déclaraton de guerre.



Le salon

Il est d'époque Louis XV, orné de tapisseries de Beauvais du XVIIIème créées spécialement pour Panloy. Elles représentent des scènes bucoliques très à la mode à l'époque.

Au-dessus des portes, de jolis trumeaux représentent des scènes de chaque saison, illustrées de personnages en tenue Louis XV.

On y admire également une très belle cheminée Louis XV en marbre blanc en provenance de Carrare.

L'ensemble du mobilier est Louis XV.


La salle à manger
service de table aux armes de la maison
Elle est également d'époque Louis XV avec ses magnifiques boiseries Louis XV. Au-dessus des portes, des trumeaux représentent cette fois-ci les fruits de chaque saison. La table a été dressée avec les couverts armoiries de la famille.

Les armoiries qui figurent dans les assiettes sont les mêmes que celles qui figurent sur le fronton de la maison ; à gauche, celles des PIET de BEAUREPAIRE (d'hermine au lion de gueules) et à droite celles des GRAILLY (d'or à la croix de sable, chargée de cinq coquilles d'argent).

Un vaisselier d'époque Louix XIV se trouve à l'extrémité de la table, un autre est d'époque Louis XV de même que le buffet qui est remarquable par sa forme "arbalète" que l'on trouve plus couramment sur les commodes. Un samovar en cuivre, d'origine suédoise, servait à faire chauffer de l'eau.







LES EXTERIEURS


Le pigeonnier

pigeonnierDaté de 1620, le pigeonnier de Panloy est classé Monument Historique. Sur la porte d'entrée, on peut voir inscrit la date ainsi que la signature "Pierre Hélie Mason" signifiant probablement Pierre Hélie, le Maçon. Comme sur tous les pigeonniers, on peut distinguer, aux deux tiers du bâtiment, la margelle en forme de "larmier" qui fait le tour de l'édifice et servait à protéger les pigeons en empêchant les rats, fouines et belettes de poursuivre leur ascension et de pénétrer à l'intérieur par les ouvertures supérieures.

Sur le toit, trois lucarnes de style Henri IV permettent l'aération et l'ensoleillement de l'habitat. Au-dessus de la toiture conique recouverte de tuiles plates, s'élève un lanternon en forme de casque à pointe. Sur chaque face, une entrée est aménagée pour l'envol des pigeons. D'autres entrées de pigeons sont aménagées dans les lucarnes ainsi qu'au niveau de la ceinture de protection.

A l'intérieur, le pigeonnier possède 2.500 boulins en terre cuite et a conservé son échelle qui tournait autour de son axe pour pouvoir aller chercher les oiseaux et les oeufs dans les nids pour s'en nourrir.

écuries
Les écuries


Elles ont été construites en 1870, en même temps qu'eurent lieu les transformations de Panloy, d'où leur architecture copiée sur celle du château avec une façade à fronton et deux ailes sur les côtés.

A l'étage supérieur, la partie centrale était le grenier à foin alors que de chaque côté se trouvent une dizaine de chambres occupées par le personnel de l'époque à Panloy.

Au rez-de-chaussée, outre la conciergerie et la sellerie, on trouve les écuries de part et d'autre de la partie centrale. Elles comprennent chacune quatre stalles et un box.



 

L'ancienne buanderie

ancienne buanderieCette buanderie, restée intacte, servait autrefois au blanchissage du linge de maison. Deux fois par an, au printemps, on faisait la "bujée", c'est-à-dire le lessivage du linge.

Le fond des "bujours" était garni de sacs remplis de cendre de bois et de tuiles. On y mettait ensuite les draps, les nappes et les chemises pour y être blanchis.

La chaudière chauffait l'eau et la solution que l'on obtenait avec la cendre était versée sur le linge à l'aide d'un pot muni d'un manche.

Cette eau bouillante appelée "lessi" sortait des "bujours" par un orifice et retournait par une pente très douce dans le bac de la chaudière pour y être réchauffée à nouveau et sans arrêt. Il fallait arroser ce linge toute la journée.


Le lendemain, il y avait le rinçage, soit au lavoir municipal, soit dans une fontaine ou dans une rivière. Il fallait une au propre et courante. Cette quantité impressionnante de linge était transportée à l'aide d'une charrette à bras ou d'un véhicule à cheval. Le linge était ensuite séché sur un buisson appelé "palisse" ou sur une prairie fraîchement coupée.





pavillon

RESTAURATION


En bon état, le château a malheureusement souffert de la tempête de 1999 et la toiture, dans sa totalité, a été refaite en 2.000.

OUVERTURE AU PUBLIC

visites guidées du 1er avril au 1er novembre tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h et du 15 juin au 15 septembre tous les jours de 10h à 19h.
chambres aux château : Panloy vous propose deux chambres luxueuses
location de salons et de salles pour réceptions






CONTACT

Château de Panloy
17350 Port d'Envaux
Tél : 05 46 91 73 23
Fax : 05 46 91 83 67

site internet
E-mail


Les informations contenues dans ce reportage ont été recueillies auprès des propriétaires.
  écuries



Plan de situation :