CHATEAU DE PECHOT
AULHAT ST PRIVAT (Puy-de-Dôme)



HISTORIQUE

Source de l'historique : le Dictionnaire Historique du Puy-de-Dôme d'Ambroise Tardieu.

Le château domine la vallée de l'Ailloux depuis le Moyen-Age. Le dictionnaire Tardieu relie Péchot (nom actuel) à Aubert de Puy-Chalin, seigneur de Puy-Chalin (Peuchaud) dès le départ (1370) mais il semble que ceci soit à prendre au conditionnel car l'on n'a pas retrouvé d'archives permettant de le certifier. Péchot fut possession de la famille Peuchaud jusqu'à sa vente en 1630 à Gilbert de Beaufort-Montboissier-Canillac, baron d'Hauterive. Jacques de la Reynerie était seigneur de Peuchaud en 1666. Après lui, Peuchaud passa aux de Montagut de Beaune, par succession. Par le mariage d'Isabeau de Canillac, le fief passa à François de Douhet en 1669. Anne-Maximilien de Douhet, soeur du précédent, épouse du marquis Claude de Sainte-Colombe, eut cette terre par succession. Elle en jouissait en 1723. Son mari la donna au Marquis de Montagnac, dont le fils, Antoine-Etienne, la possédait en 1789. Le château est aujourd'hui une ferme.




ORIGINE DU NOM et SITUATION

tour orientée sur la valléeOn ne connaît pas l'origine du nom Péchot. Cela peut être Puéchot, language local (un puech étant une butte). Péchot est situé sur une toute petite commune, territoire particulier, sur les bordures des côteaux de Limagne et au début du Livradois, donc dans une zone très hétérogène sur le plan géologique. Le relief et le fait qu'à l'époque on était en bordure de la Comté d'Auvergne qui appartenait à la famille de la Tour d'Auvergne expliquent qu'une construction ait été édifiée sur ce promontoire.

Ce qui apparaît un peu plus complexe c'est de savoir comment cette bâtisse qui a traversé les siècles, n'ait pas été démolie par Richelieu. Sur la commune d'autres châteaux ont été démolis, mais pas celui-là. Elle a apparemment été relativement peu habitée par les propriétaires que l'on peut connaître. Les informations manquent. Un ami historien des propriétaires actuels a fait d'importantes recherches mais n'a rien trouvé de plus bien qu'il ait eu en sa possession des archives de la Révolution.

On peut penser qu'à l'époque c'était seulement un lieu de garde et de surveillance ; il y avait la rivière en contrebas, la Comté à Vic-le-Comte, l'abbaye à Sauxillanges (l'abbaye était très importante, car elle dépendait de Cluny). Il n'est donc pas illogique qu'il y ait eu un point de surveillance sur une zone naturelle, avec des frontières naturelles qui devaient très certainement exister sur le terrain.


extérieur Ce château a une conotation agricole. Les propriétaires actuels ont assuré la continuité agricole sans le vouloir vraiment. Le domaine devait faire à peu près 300 hectares au départ et fut vendu en lots. On retrouve aujourd'hui des descendants locaux dont les ascendants faisaient partie du personnel domestique. Le dernier lot acheté le fut par l'arrière grand-père de monsieur Chanal vers 1906 ; il comprenait le château avec une vingtaine d'hectares. Les toitures étaient à refaire ; il n'y avait pas de bâtiment d'exploitation agricole mais comme il était fermier dans un village à côté (il louait ses terres) acheter ici lui a permis de résoudre 2 problèmes dans son éovlution agricole : c'était : 1/ devenir propriétaire ; 2/ avoir des terres moins difficiles à travailler. Le domaine était entièrement boisé et il a fait dû faire du défrichage. Il y a une quarantaine d'années un lot supplémentaire a été acheté.




ARCHITECTURE

extérieur
Château féodal datant probablement du 14ème siècle. Bâtisse carrée autour d'une cour intérieure. Quatre tours rondes aux angles du bâtiment en font une forteresse imposante.


LES INTERIEURS

Il conserve une cheminée ancienne, et, dans l'escalier, une belle balustrade Louis XIII.
balustrade Louis XIII




LE CHATEAU EN COURS DE RESTAURATION

Depuis 1977, monsieur et madame CHANAL restaurent le château en fonction de leurs revenus agricoles. La restauration la plus importante a été celle des charpentes et toitures de trois tours sur les quatre existantes. Pour la partie llogement, ils ont demandé les conseils d'un architecte des Monuments Historiques. D'autre part, la Communauté de Commune dont ils dépendent s'intéressant au Patrimoine, ils n'hésitent pas à la consulter si besoin. Pour 2003, des travaux de restauration extérieure sont prévus concernant la réfection d'un cadran solaire et celle d'un "travail" (petit appentis extérieur où l'on attache les bêtes pour les soigner) ; la charpente en sera refaite et le toit en tuiles. (N.B. : en mai 2004, le cadran solaire a été restauré).




VISITES


Visite libre et gratuite des extérieurs. Journées "Portes ouvertes" tous les ans le dernier week-end du mois d'avril. En 2005, elles auront lieu les 23 et 24 avril, dans le cadre de l'opération nationale "de ferme en ferme".

Accueil de groupe sur RDV toute l'année à partir de 30 personnes (visite gratuite) : rencontre du patrimoine, du terroir, des traditions, de la région Auvergne. A travers la famille Chanal, leur maison et leur métier, il vous sera proposé de découvrir des hommes et des femmes, un lieu, une activité, une histoire :

Présentation du château, initiation à l'heure du soleil sur un cadran solaire authentique.
100 ans d’agriculture au château de Péchot par la même famille
L’agriculture au 13ème siècle
Présentation de l’activité de transformation des produits de l’exploitation
Dégustation gratuite
Vente des gourmandises de Péchot





CONTACT

Madame Anne-Marie CHANAL
Château de Péchot
Aulhat St Privat
63500 Issoire
Tél : 04 73 71 51 79 - Fax : 03 73 71 58 60
e-mail :
am.chanal@63.sideral.fr
site internet
  cadran solaire


Les informations contenues dans ce reportage ont été recueillies auprès des propriétaires.


Plan de situation :